[Que sont-ils devenus ? – Episode 4] Olesya Arsenieva : « A l’époque, j’avais besoin d’un cadre »

Nouvel épisode de notre rubrique « Que sont-ils devenus ? » avec Olesya Arsenieva, ancienne élève de l’Académie qui évolue aujourd’hui en D2 féminine à Albi.


Bonjour Olesya, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Arsenieva Olesya, j’ai 20 ans et je suis née à Moscou. J’ai obtenu un Bac ES, une licence langues étrangères appliquées anglais espagnol et actuellement je suis en Master à l’école supérieure de journalisme. J’ai commencé le football à 6 ans à la Nicolaïte de Chaillot en région parisienne avec les garçons et ai rejoint par la suite les équipes féminines du PSG, Juvisy, Yzeure et Angers.

Combien d’années es-tu restée à l’Académie ?

J’ai intégré l’Académie lors de mon passage en Terminale qui est une année charnière pour tous les étudiants. J’y suis donc restée un an en 2014-2015. 

Pour quelles raisons es-tu venue à l’Académie ?

J’ai entendu parler de l’Académie grâce à des amis que je côtoyais au Lycée Catherine Labouré qui en faisaient parti (ndlr : l’établissement est également en partenariat avec l’association). J’avais, à l’époque, besoin d’un cadre structuré dans lequel je pouvais d’abord prendre de la maturité en tant que personne, acquérir des valeurs, tant dans le scolaire que dans le sportif.  

Qu’est-ce que ton expérience à l’Académie t’a apportée ?

J’en suis ressortie grandie. J’y ai fait de très belles rencontres et ça m’a permis de progresser humainement, scolairement et sportivement. J’avais des soucis de comportement l’année précédente. Lorsque je suis arrivée à l’Académie, les valeurs inculquées par tout le staff et la structure m’ont permises de me canaliser et de mûrir vite. 

Quel est ton meilleur souvenir à l’Académie ?

J’aimais beaucoup les spécifiques gardiens, mon poste de prédilection. Avec les autres gardiens, on se donnait à 100% pour encaisser le moins de but possible. Il y avait à la fois un esprit de compétition qui nous poussait vers le haut et une très bonne ambiance qui nous permettait de travailler avec plaisir et toujours dans la bonne humeur. Lorsque l’un d’entre nous subissait un geste technique d’un partenaire, nous étions sûr d’en entendre parler toute la semaine (rire).

Olesya occupe le poste de gardien de but

Si tu devais résumer ton passage à l’Académie en 3 mots ?

Enrichissant, rencontres et progression.

Que dirais-tu à un jeune qui est intéressé pour rejoindre l’Académie ?

Il ne faut pas hésiter ! L’Académie l’aidera à progresser scolairement, sportivement et lui inculquera des valeurs utiles pour tout le reste de sa vie. 

As-tu gardé contact avec l’Académie et/ou tes anciens camarades ?

Oui, j’ai gardé contact avec quelques anciens de l’Académie. On prend des nouvelles de temps en temps mais malheureusement, ne vivant plus en région parisienne, je n’ai pas souvent l’occasion de les revoir. 

Que fais-tu aujourd’hui ?

Mon quotidien se divise en trois parties : la partie professionnelle que j’occupe dans un collège en tant que surveillante, la partie formation avec le Master que je suis à distance à l’école supérieure de journalisme et la partie sportive avec l’ASPTT Albi en D2 Féminine. 

Quels sont tes projets pour les années à venir ?

J’ai pour ambition d’obtenir mon Master pour devenir journaliste sportive, de préférence dans le football. Sportivement, j’aimerais atteindre la D1, le plus haut niveau National. Avec Albi ça serait formidable mais sinon mon rêve serait de rejoindre l’Olympique Lyonnais, mon club de cœur. 

Lors de son passage à l’Académie, Olesya a fait de belles rencontres avec qui elle reste en contact encore aujourd’hui